Le Maroc est sa cuisine: alimentation et coutume

Quatre étudiants marocains en Pharmacie ont présenté la gastronomie et la culture de leur pays d’origine aux étudiants et enseignants de l’Université CEU Cardenal Herrera.

 

IMG_1550

 

“La nourriture est non seulement un élixir de vie, mais représente également la culture d’un pays, qui rassemble tout le monde”, Dra. Loles Silvestre Castelló, professeur de nutrition à l’Université CEU Cardenal Herrera, a ouvert un évènement culinaire organisé par quatre de ses étudiants en Pharmacie : Yasmine Svistakova, Fatima Zahra Bidnaben, Salma El Omari et Maha Aherdan Homman-Ludiye ont présenté la gastronomie traditionnelle et la culture d’un pays qui est « géographiquement très proche de l’Espagne, mais qui reste très différent au point de vue des traditions gastronomiques : Le Maroc. »
Les quatre filles ont travaillé dur et pendant des semaines pour préparer la présentation afin de faire voyager étudiants et professeurs, le temps d’un instant, dans une aventure culinaire dans leur pays d’origine, où la nourriture joue encore un rôle essentiel et primordial.
La vie journalière marocaine s’organise de sorte que tout le monde puisse déjeuner et dîner ensemble. Les enfants par exemple, ont pour habitude de manger à la maison pendant leur pause déjeuné et le vendredi, qui n’est pas un jour comme les autres pour les marocains, toute la famille se réunit pour manger ensemble un plat traditionnel nord-africain typique : le couscous.

 

IMG_3846

 

Les épices sont – sans aucun doute- la base de tout plat marocain et sont aussi utilisées pour leurs vertus thérapeutiques. « les marocains ajoutent au moins 3 types d’épices différentes dans chaque plat », nous explique Yasmine Svistakova. De plus, les filles ont également traité d’autres produits de leur pays comme une variété de fruits secs, de légumes, de poissons et de fruits de mer.
Leur religion a un impact sur la cuisine marocaine, la religion musulmane interdisant par exemple la consommation de porc ou d’alcool. Pendant le Ramadan, lorsque les musulmans jeûnent la journée, une épaisse soupe nommée « Harira » est servie le soir. Yasmine, Fatima, Salma et Maha ont dû s’adapter à la cuisine espagnole – en partie du au faite que de nombreux produits typiquement marocains ne se trouvent pas dans les supermarchés Valenciens. « Bien sûr, nous pouvons toujours trouver des légumes frais et des fruits dans les marchés espagnols, mais il est difficile de trouver des produits Halal. « Nos parents nous remplissent toujours les bagages de produits marocains à emmener avec nous lorsque nous rentrons en Espagne » dit Fatima Zahra Bidnaben.

Une partie des grands plats Marocains bien connus correspond aux plats servis durant les cérémonies de mariages Marocains, qui sont supposés montrer la « générosité, l’hospitalité et le bonheur des familles ».
Les étudiants, professeurs et employés de l’Université CEU Cardenal Herrera ont non seulement pu avoir un témoignage impressionant de la culture marocaine, mais ont également eu l’opportunité de goûter des produits typiques comme le couscous, les pâtisseries traditionnelles, les jus et du thé, témoignant de la richesse marocaine des goûts, arômes et couleurs. Une étudiante internationale française, Marielle Falourd, nous dit : “les filles nous ont vraiment emmené dans un voyage au cœur du Maroc – c’était génial de pouvoir découvrir leur culture et les plats étaient délicieux ! »

 

This slideshow requires JavaScript.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*


Resolver: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.